Fausse plateforme d'assistance

On imagine parfois qu’avec le temps et les arnaques qui se font, il faut élaborer des plans extrêmement compliqués pour parvenir à arnaquer du monde. Pourtant, ce sont encore les méthodes les plus banales qui semblent fonctionner. L’exemple de la présente arnaque illustre ce constat à suffisance. Au-delà d’être ébahit par la méthode employée, vous serez encore plus choqué en réalisant que vous auriez pu, vous aussi, en faire l’objet, tant tout était bien pensé.

Ils ont commencé par créer un problème

Les personnes dont il s’agit ici sont au nombre de trois. Ce sont trois chefs d’entreprise qui se sont organisé pour monter un coup des plus simples qui leur a permis de soutirer de l’argent à de nombreux internautes, sans même que ceux-ci, s’en rendent compte du fait qu’ils étaient l’objet d’une arnaque.

Ils ont en effet mis en place une ruse d’une simplicité telle qu’elle rappellerait presque plusieurs arnaques fréquentes sur le web. Elle consiste à faire en sorte de faire apparaître de façon inopinée un message vous indiquant pendant votre navigation internet un quelconque problème informatique auquel la solution pourrait se trouver en contactant un numéro.

Étant donné que le message se présente sous la forme d’une fenêtre d’alerte qui cause le blocage de votre appareil, les internautes se trouvent affolés et font l’erreur de contacter le numéro qui est censé être celui d’un technicien. Dès que le contact est établi avec le supposé technicien, ce dernier finit de vous convaincre d’avoir un problème pour vous fournir ses prétendues prestations.

Dans cette situation de vulnérabilité, les victimes laissent cet imposteur prendre le contrôle de leur ordinateur à distance, le laissent intervenir et finissent par payer sa prestation par le biais de leur carte bancaire ou d’un virement bancaire. En général, la somme réclamée oscille entre 200 et 500 euros. Les victimes, faisant l’erreur de communiquer leurs coordonnées bancaires, se retrouvaient ainsi prises au piège d’une machination simple, certes, mais parfaitement rodée.

Qui étaient les personnes ciblées ?

Il s’agirait essentiellement de personnes vulnérables, spécialement celles en âge avancé. Elles sont en effet celles qui se laissaient le plus facilement avoir par l’arnaque puisque généralement peu initiées aux réalités du numérique. Toutefois, des personnes plus jeunes se faisaient également avoir puisque le supposé technicien œuvrait à faire tomber les doutes des victimes réticentes.

La technique ultime employée à cette fin était la délivrance d’une facture par le technicien qui y faisait figurer tout le détail de ses prestations. C’est ainsi que même les plus méfiants pouvaient se faire avoir par ce stratagème. Il y avait tout de même un moyen simple de déjouer leur tentative d’arnaque. Il suffisait de redémarrer l’ordinateur qui affichait le message. Énormément de victimes auraient pu leur échapper en prenant cette simple précaution. En tout, ces chefs d’entreprise auraient réussi à engranger jusqu’à 2 millions d’euros grâce à ce simple stratagème. Les auteurs de cet acte ont tout de même finalement été repérés par la cellule « cyber » du pôle judiciaire national de la gendarmerie. Cette dernière a ensuite engagé des poursuites judiciaires à leur encontre.